Comment réussir une entrevue?

Le processus d’entrevue est une étape nécessaire pour l’obtention d’un poste que vous convoitez. Les styles d’entrevues sont nombreux et varient selon l’intervieweur. Il est donc primordial de vous familiariser avec ces différents styles et leurs caractéristiques propres. Au-delà de cette connaissance, vous devez élaborer une stratégie d’entrevue gagnante portant notamment sur les aspects de la préparation et la maîtrise d’éléments clés, tels que l’attitude et le langage non verbal.

Les styles d’entrevue

Il existe autant de types d’entrevues qu’il existe d’employeurs. Malgré cette diversité, certains styles connaissent une plus grande popularité : entrevues non structurées, semi-structurées, structurées, comportementales, situationnelles et de groupes. Toutefois, deux de ces styles sont adoptés fréquemment et méritent une attention particulière, soit l’entrevue semi-structurée et l’entrevue comportementale.

L’entrevue semi-structurée

L’entrevue semi-structurée ou traditionnelle est l’un des modèles les plus courants. Lors de cette entrevue, le recruteur adapte sa grille de questions aux réponses du postulant, afin d’approfondir certains aspects qui peuvent s’avérer pertinents pour l’emploi. Marie-Pierre Caron-Morin, coordonnatrice aux ressources humaines pour une firme d’ingénierie de la région de Québec, commente : « Lorsqu’un candidat m’ouvre une porte, je la prends. »

De son côté, René Beaulieu, conseiller en emploi au Service de placement de l’Université Laval, précise qu’un candidat peut adapter son comportement de trois façons pour exploiter à son avantage ce style d’entrevue, dont les principaux enjeux sont communicationnels et interpersonnels. D’abord, la stratégie de projection, qui consiste à adapter votre pensée pour refléter celle de l’intervieweur, amène ce dernier à vous percevoir positivement, puisque vous partagez les mêmes idées. L’effet caméléon se traduit, quant à lui, par une bonne compréhension des exigences reliées au poste. Vous imitez le caméléon en ajustant vos comportements et vos réponses pour les faire correspondre aux critères de l’emploi et de l’entreprise. Finalement, l’effet de halo se produit lorsque votre première impression influence positivement ou négativement le recruteur tout au long de l’entrevue. Il est donc important de soigner votre première impression pour augmenter vos chances de succès. « Cependant, le fait de miser sur de telles stratégies peut fausser le recrutement du meilleur candidat pour le poste », note M. Beaulieu.

L’entrevue comportementale

Ce type d’entrevue cherche à évaluer si vous avez mis à profit, dans des situations antérieures, certaines des caractéristiques requises pour le poste, telles que le leadership, le sens de l’organisation ou la créativité. « Le principe directeur est le suivant : si une personne a déjà démontré le comportement dans le passé, elle sera portée à le reproduire dans l’avenir, explique M. Beaulieu. Comparativement à l’entrevue traditionnelle, ce style d’entrevue laisse moins de place à l’improvisation et exige une préparation minutieuse de la part du postulant. » Une des questions posées pourrait prendre la forme suivante : décrivez une situation où vous avez fait preuve de leadership. Vous devrez alors puiser dans vos expériences professionnelles, de bénévolat, scolaires ou parascolaires antérieures pour illustrer vos capacités.

Comment maximiser ses chances de réussite, particulièrement lorsqu’on ne connaît pas le style privilégié?

Une stratégie axée sur la préparation du contenu et sur la maîtrise d’éléments clés, dont l’attitude et le langage non verbal, sera garante de succès. M. Beaulieu précise à cet effet que « meilleure est la préparation du candidat, meilleures sont ses chances d’obtenir le poste ».

Comment répondre de façon claire et précise aux interrogations de l’employeur?

Il faut d’abord être bien préparé. M. Beaulieu suggère de relever les compétences clés nécessaires à l’emploi en se référant, notamment, à la description du poste à pourvoir. Pour chaque aptitude recherchée, vous pouvez décrire dans un court texte une situation où vous avez démontré cette compétence. Ce texte s’élabore de la façon suivante : contexte de la situation (15 p. 100 de la réponse), actions posées (70 p. 100 de la réponse) et résultat des actions posées (15 p. 100 de la réponse). « Il est ensuite recommandé de s’exercer devant un miroir afin de maîtriser réellement sa matière », commente M. Beaulieu. Mme Caron-Morin ajoute : « Il est primordial d’avoir une bonne connaissance de son C.V., de se remémorer chacune de ses expériences et les tâches effectuées, afin de rendre son récit le plus clair et précis possible. Le postulant se distinguera des autres s’il sait tirer avantage de ses forces et améliorer ses faiblesses. »

Lors de l’entrevue, la maîtrise de certains éléments peut faire une différence. Vous gagnez notamment à adopter une attitude positive, ouverte et adaptée à la nature du poste. « Les techniques de visualisation peuvent s’avérer utiles, suggère M. Beaulieu. Celles-ci améliorent le niveau de confiance et amènent le candidat à adopter une attitude d’égal à égal, source d’un avantage concurrentiel. » En ce qui concerne le langage non verbal, M. Beaulieu et Mme Caron-Morin s’entendent pour affirmer que le sourire d’un candidat augmente considérablement ses chances d’être sélectionné. Selon M. Beaulieu, 40 p. 100 du résultat d’une entrevue repose sur le sourire!

« Même si vous n’obtenez pas le poste, gardez la tête haute, car vous n’avez pas pour autant échoué à l’entrevue. L’entreprise a simplement choisi un candidat qui correspondait mieux à ses besoins », souligne M. Beaulieu.

Finalement, rappelez-vous : une préparation assidue et un sourire communicatif sont des atouts importants d’une combinaison gagnante qui vous permettra de décrocher l’emploi de vos rêves!

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>