Leçon sur le choix d’un programme

Il est franchement difficile de se retrouver dans toutes les propositions de programmes qui existent. Pas étonnant, donc, que fréquemment des personnes se trompent dans leur choix. Nous allons examiner cette question d’un peu plus près cette semaine pour essayer d’y voir clair.

Dans un premier temps, soulignons qu’il existe trois types de choix de formation : 1. Un choix de programme général qui prépare à des études plus avancées. 2. Un choix de programme professionnel. 3. Le choix de terminer ses études. Cette dernière option n’est pas à proprement parler un choix de programme, mais c’est un choix qui fait partie de la formation et qui est tout aussi difficile à faire. Comme nous nous concentrerons ici sur les deux premiers types de choix, nous reviendrons plus tard plus en détail sur ce troisième type de choix.

Un choix de programme général en vue d’études subséquentes doit répondre à deux critères. Ce choix doit premièrement permettre de garder ouvertes toutes les options qu’on pourrait vouloir choisir par la suite. Il faut donc s’assurer qu’il englobe le plus de cours préalables possible aux formations suivantes. Le second critère consiste à choisir un programme qui respecte bien ses caractéristiques personnelles. Ainsi, il ne sert à rien de choisir un programme d’études qui permet ensuite d’aller vers une formation scientifique si, au départ, on n’aime pas les sciences. Ou, dit autrement, il ne sert strictement à rien de s’échiner à garder ouvertes des options qu’on n’a aucune intention de choisir plus tard.

Le choix d’un programme professionnel est le plus décisif qu’on puisse faire dans le cadre de son parcours d’orientation. Ce choix déterminera quel type de carrière nous attendra à la sortie des études. Plusieurs critères devront être utilisés afin d’analyser la formation envisagée et de s’assurer que la décision sera la bonne. D’abord et avant tout, il faudra connaître en détail les caractéristiques de la profession rattachée au choix de formation. On pourra consulter le billet de la semaine dernière pour en savoir plus sur cette question.

Une fois décidées la ou les professions qu’on voudrait pratiquer, il faudra évaluer les différentes formations qui permettent d’y parvenir. Il faut garder à l’esprit qu’une formation professionnelle est un moyen d’accéder à une profession. Le premier critère sera donc le degré d’adéquation entre le projet professionnel et la formation envisagée. En second lieu, on doit faire une analyse minutieuse des possibilités de placement à la fin de la formation. Même si on est très attiré par la formation, il pourrait s’avérer peu judicieux de la choisir si elle n’offre pas de bonnes possibilités d’emploi.

Il existe parfois plusieurs chemins qui mènent à la même profession. On doit les identifier et évaluer celui qui sert le mieux ses intérêts. La durée de la formation, la qualité des établissements, la proximité géographique sont autant de critères qui peuvent aider à choisir.

En terminant, j’insiste sur le fait qu’une visite de l’établissement où l’on pense s’inscrire s’impose. Cette démarche devrait être obligatoire.

 

Jacques Langlois

Jacques Langlois est auteur, conseiller d’orientation et sociologue. Il aide de jeunes adultes, en particulier des étudiants universitaires, à faire leur choix de carrière.

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>